top of page
eleonore.jpg

Éléonore

Informations sur le projet

Discipline:

Architecture et design d'intérieur

Client:

oktodev et endevco

Localisation (Année):

Gatineau, 2024

Superficie:

180 000 pi.ca

Budget de construction:

40 000 000$

Entrepreneur:

corsim

Crédits photo:

à venir

Consortium:

MDTP Atelier d'architecture

Le bâtiment se lit en deux volumes, ayant chacun une matérialité distincte; l’un en briques rouge argile, en lien avec la typologie existante dans le quartier et l’un en revêtement d’aluminium, couleur anodisé clair. Le revêtement métallique est ici utilisé afin d’agir comme toile de fond derrière les deux maisons patrimoniales intégrées au projet résidentiel et portant les aires communes.

La réflectivité et sa couleur claire captera les reflets et les couleurs au fil des jours et des saisons. Ce volume se dépose sur un socle en brique. Un volume d’expression vertical, sculpté de loggias, vient établir une présence dominante à l’angle des rues. Le volume d’aluminium vient s’insérer en arrière et se dynamise par la série constante de balcons en quinconce à chaque étage. 

Éléonore_foyer.jpg
Éléonore_facade-avant.jpg
Éléonore_lobby.png
Éléonore_facade-arrière.jpg

Le bâtiment principal, Éléonore, est nommé en l’honneur de la fondatrice du monastère situé à proximité sur la rue Laurier.  Le paysage, conçu par Studio B, force lien et cohérence entre la nouvelle construction et les maisons d'intérêt patrimoniales restaurées et mutées vers de nouvelles fonctions, à même ce projet de développement.

Éléonore s’est vue décerner le prix Platine en développement immobilier, lors de la 15e édition des Grands Prix du Design.

Le basilaire en briques est composé en son extrémité par un lobby vitré sur deux étages, derrière une colonnade structurale qui vient l’encadrer. Ce dernier anime la rue et annonce l’entrée principale qui fait face à la rue Laurier. Le centre du socle est aussi percé par une porte cochère qui donne accès à l’entrée secondaire. Le socle est traité dans son entièreté et est ponctuellement creusé pour révéler la trame structurale, en y intégrant des loggias et les entrées pour les logements donnant sur rue. Finalement, le socle vient s’allonger au Nord, créant une première terrasse au troisième étage. Le troisième étage situé en dessous du volume d’aluminium agit comme un silence. Composé en mur-rideau et en retrait du volume du socle, le changement de matérialité allège la composition et apporte légèreté au corps de bâtiment.

Éléonore_coworking.jpg
Éléonore_unité.jpg
Éléonore_coworking_2.jpg
bottom of page